Rechercher

"Funky diva, pas d'excuses pour être celle que tu veux être !"

Retour sur le brunch d'Ariette du 7/11/21


Dimanche 07/11/2021, 13h00.


Toute l’équipe Chez Ariette est présente sur les lieux du brunch d’Ariette 3ème édition !

Il règne dans la chambre mise à notre disposition par l’hôtel 25hours Terminus Nord, une ambiance de fête, teintée d’excitation et d’appréhension.

Le brunch d’Ariette représente pour nous une forme d’aboutissement : This is it !

Nos special guests sont arrivées : Mélissa Ntumba Mukendi, la fondatrice de la plateforme L'Afropolitaine et Aïssé N'Diaye, la fondatrice de la marque Afrikanista, avec qui nous agençons notre pop-up store.



deux femmes souriantes
Aïssé N'Diaye et Mélissa Ntumba Mukendi
Tee-shirt en 100% coton biologique Portrait de la tante ainsi que la mère de la créatrice prise dans un studio photo à Dakar, au début des années 70 Coloris blanc
Tee-shirt Korika Afrikanista

Nous souhaitons offrir une expérience qui allie : Talk, shopping et gourmandise.

Après avoir enfilé chacune notre « vêtement powerful », cette tenue qui nous rend puissante , effectué quelques retouches maquillages, affiné les derniers préparatifs, Dany lance la playlist Chez Ariette qui a toujours un effet grisant sur nous ! Nous voilà prêtes et ultra motivées pour

vous inspirer !

13h45 nous accueillons les premières participantes. Certains visages sont familiers. On devine les sourires à travers les masques qui remplaceront hélas, les chaleureuses accolades.

Chacune s’installe, une coupe à la main dans ces salons qui font sensation ! Elles sont conquises par le décor et nous ravies d’avoir visé juste.



Jeune femme souriante et tape dans ses mains
Participante au brunch d'Ariette, 3ème édition

Le talk commence ! Plus de 2h d’échanges profonds, drôles et bouleversants.


Jeune femme émue, turban rouge sur la tête, pull bleu
Participante au brunch d'Ariette, 3ème édition

Nous parlerons d’identité ; du royaume Kemet ; de nos mamans, qui à leur manière nous ont ouverts la voie ; de transmission ; d’héritage culturel ; avant d’aborder le sujet de la santé mentale. Nos échangent convergent alors, vers l’importance de détabouiser les questions autour de la santé mentale et émotionnelle des femmes noires.

Aïssé souligne la nécessité de la représentation dans la sphère médicale pour éviter la « charge raciale ». Dans ce contexte, selon la théorie de Maboula Soumahoro, le patient « racisé » s’épuise à rendre intelligibles les situations violentes, discriminantes ou racistes. Il endure ses traumas, doit les expliquer, les traduire.


Dans le domaine de la santé mentale, on constate que le professionnel, trop éloigné des spécificités culturelles et identitaires de son patient, est incapable de lui proposer une véritable prise en charge psychologique.

Trouver une thérapeute compétente sur les questions de culture, c'est comme trouver une licorne ! Taraji Penda Henson

Dans le public, plusieurs témoignages sur nos expériences minorisées en environnement médical confirment cette théorie. Nous sommes cependant optimistes car on sent que les mentalités évoluent chez la génération des moins de 40 ans et que le sujet est en phase de ne plus être tabou.


Nous avons posé des mots sur nos vécus, débattu sur nos réalités de femmes afro descendantes, sans voir le temps passer.

Et puis, on assiste à un vent de légèreté : Ensemble, nous esquissons quelques pas de danse, invitons Idris Elba dans nos discussions, il déchaîne les passions ! Un peu avant d’aller savourer le brunch aux saveurs méditerranéennes.

Ces petits bouts de nos vies nous ont rapprochés, rendant difficile le moment de nous quitter quand 17h a sonné.

Chacune est repartie déterminée à être soi sans concession, renforcée par un fort sentiment d’appartenance à une communauté de femmes sublimes.

Quant à Huguette et moi, on a hâte de vous retrouver très bientôt pour d’intenses moments de partage !


deux femmes discutent devant miroir
Ariane et Huguette, fondatrices Chez Ariette

Merci à toutes nos participantes et à nos guests pour leur générosité et leur transparence.


Je ne pensais pas que c'était possible de vivre un moment de sororité aussi fort en si peu de temps. Neticia (participante au brunch d'Ariette, 3ème édition).



Liens utiles :

Psychologue, Stella Tiendrebeogo, Step1cab

Maboula Soumahoro, Le Triangle et l'Hexagone : Réflexions sur une identité noire (éd. La Découverte, 2020)











17 vues0 commentaire