Rechercher

Marcie Monfret, Fondatrice & CEO @mediaproduction.studio

Dernière mise à jour : oct. 5



Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Moi, c'est Marcie, femme à plusieurs casquettes, tantôt mannequin, représentante de la France & la Guadeloupe à des concours internationaux tout en étant en parallèle Photographe, Vidéaste, Directrice de la publication et Fondatrice du magazine "Girlys" pendant 7 ans.

Et depuis 3 ans, mon dernier bébé (enfin plus maintenant puisque je suis jeune maman d'une petite fille âgée de 10 mois) Media Production Studio, dont je suis la fondatrice et CEO.


Mon âge ? Seulement 4 mois me séparent de la trentaine !


Peux-tu nous parler de Media Production Studio dont tu es la co-fondatrice ?

Media Production Studio, c'est une agence photo & vidéo qui élabore et réalise des campagnes publicitaires pour des marques sans restrictions de lieu.

Je m'explique, MPS est spécialisée dans la production de campagnes publicitaires réalisées dans n'importe quel continent.

Media Production Studio est née de mon envie d'aider les entrepreneur.e.s dans leurs campagnes de communication à avoir des visuels de qualité pour leur business afin de pouvoir se distinguer sur leurs marchés.

Pour résumer en quelques mots, je les aide en faisant briller leurs produits en ligne !


L'origine de la spécialisation de MPS qui est le "brand content worldwide" est née de ma passion pour le voyage. J'ai commencé à voyager en 2015, et depuis, on ne m'arrête plus !

J'ai découvert plus d'une trentaine de pays.

Tu sembles avoir eu plusieurs vies : mannequin puis manager de mannequins en herbe, fondatrice du magazine Girlys pendant plus de 7 ans, puis photographe, vidéaste et réalisatrice de campagnes publicitaires au sein de ta propre entreprise aujourd'hui. Qu'est-ce que ces multiples expériences t'ont enseignées sur toi et sur les autres ?

J'ai été propulsé dans le milieu de la mode, il y a plus d'une décennie, 2007 pour être exacte, en commençant (Miss France Junior 2007), puis derrière l'objectif en 2013.

La photographie et la vidéo furent l'une de mes grandes passions depuis mon adolescence, d'ailleurs mon job étudiant en parallèle de mes études de management d'entreprise était vendeuse multimédia.


Ce que ces multiples expériences m'ont apprises, dans un premier temps, c'est la persévérance.

Rien est facile, beaucoup essaieront de vous dissuader que vos rêves sont beaucoup trop grands ou qu'il vous faudra choisir à un moment donné, se poser etc...


Moi je n'ai jamais écouté ces voix, j'ai continué et avancé, car je savais que j'aimais passionnément ce que je faisais. Et bien sûr, quand on aime ce que l'on fait ce n'est plus du travail.


Et dans un deuxième temps, la patience, tout arrive à point à qui sait attendre. Le chemin est peut-être long et semé d'embûches.


Persévérer, être toujours debout et s'armer de patience.


Globe-trotteuse dans l'âme, tu nous permets de voyager à travers ton blog.

En quoi voyager en tant que femme noire peut être un défi ?

Voyager en tant que femme noire m'a appris qu'il faut être encore plus patiente que je ne le pensais (rires) car dans l'inconscient collectif des gens, une femme + noire + détentrice d'un passeport français = ça n'existe pas !


Alors vous devez vous préparer à entendre cette fameuse question avec insistance "No but, I mean, where are you REALLY from ?"

Lors de mes voyages j'ai eu quelques fois des soucis lors des contrôles de passeport.

Il est important d'être toujours la personne la plus intelligente. J'entends par là ne pas s'énerver mais les éduquer.


A chacun de mes passages dans un pays, je leur ai expliqué toute l'histoire de la Guadeloupe et cela, parfois, même pendant des heures.

Nous nous devons en tant que femme noire française de voyager, afin que cela devienne normal pour ces personnes, aux contrôles, de voir tout simplement une femme noire française venir dans leur pays pour le découvrir et non se prostituer (c'est tellement triste que l'on soit associées à cela...).


Tu souhaites découvrir l'Afro World. Cette démarche est-elle particulière pour toi ? Si oui, en quoi est-elle différente de celle qui t'a conduite à découvrir plus d'une trentaine de pays ?

Oh que oui ! Quand j'ai commencé à voyager, c'était tout nouveau pour moi.

Je ne m'étais arrêtée sur aucun pays en particulier. J'étais juste reconnaissante de pouvoir avoir toutes ces belles opportunités grâce à mon travail et de pouvoir découvrir de nouveaux pays car 90% de mes voyages je les ai réalisés via l'une de mes activités professionnelles énoncées précédemment.


A l'heure actuelle, je sais où je veux aller et découvrir l'Afro World qui comprend les pays du continent Africain et les Caraïbes. Qui plus est, l'industrie du voyage et du tourisme sont pour la plupart des pays de l'Afro World, l'une de leurs premières sources de revenus.


En me rendant dans ces pays, j'y apporte aussi ma contribution.


Le défaut qui te va bien ?

Perfectionniste, qui est aussi une qualité, mais pour ma part mon perfectionnisme penche parfois vers l'extrême. Il suffit de voir actuellement mon compte IG. Je n'ai pas vraiment poster depuis le début d'année car je souhaite avant tout que mon message soit mieux compris.

Mon compte est avant tout un lieu où je veux partager que tout est possible à celle et celui qui s'en donne les moyens, à travers mon travail mais aussi le voyage.



Quel était ton rêve d'enfant ?

Mon rêve d'enfant était d'être une femme d'affaires.

A 8 ans, j'avais déjà créé mon petit business dans la cour de récréation : un club !

Le club de Miss M.M réunissant des filles pour différentes activités telles que jeux concours, ventes de jeux, goûter sur différents thèmes, etc.


Ce club je l'ai créé et gardé jusqu'à mes 12 ans.


Si tu devais poser tes valises définitivement, quel pays choisirais-tu ? Et pourquoi ?

Si je devais m'installer définitivement dans un pays, cela serait l'Afrique du Sud à Cape Town.

Cape Town, appelée de tous "Mother City", ne porte pas son nom pour rien.

C'est la ville où tout est réuni à la fois. Il faut s'y rendre pour y croire d'ailleurs.

Elle a été élue, l'une des plus belles villes du monde, et y contient l'une des 7 merveilles de la nature "Table Mountain".


L'endroit où tu te ressources ?

Hummm, très bonne question !

Je dirais que je me ressource au quotidien chaque matin avec ma routine matinale qui me permet d'avancer chaque jour avec gratitude tout en étant focus sur mes décisions personnelles et professionnelles de cette année 2021.


Il est important que la jeune génération puisse avoir des gens qui leur ressemblent dans chaque secteur professionnel.

Que signifie pour toi la notion de représentation ?

La notion de représentation signifie pour moi voir des personnes qui me ressemblent et à qui je peux m'identifier n'importe où et dans n'importe quel secteur.

A travers mon magazine, j'ai mis un point d'honneur à cette représentation.

On désignait souvent mon magazine comme un magazine ethnique car j'ai décidé de balayer les quotas associés aux mannequins noir.e.s ! Je fais tout simplement appel à des personnes talentueuses dans mon magazine; et oui, qui plus est ces personnes sont noires.


On ne va pas se mentir, la communauté noire n'est pas assez représentée dans les médias.

C'est d'ailleurs pour cela que j'ai commencé mon magazine photographique en ligne, en 2011.


Les médias étant très puissants, il est important que la jeune génération puisse avoir des gens qui leur ressemblent dans chaque secteur (livres, dessins animés, TV, magazines, campagnes publicitaires, jouets etc.).


Je ne veux plus entendre de la bouche d'une petite fille qu'elle n'aime pas sa couleur de peau et qu'elle aurait préféré être blonde, la peau blanche comme ses camarades de classe ou son héroïne Elsa (La Reine des Neiges).


Suivez l'actualité de Marcie, @mediaproduction.studio










6 vues0 commentaire