Rechercher

Milly Addae, co-fondatrice @klesisjunior

Dernière mise à jour : oct. 5



Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis Milly, 28 ans, passionnée d'entrepreneuriat.

Très jeune j'ai été impliquée dans l'éducation de mes 2 soeurs dont j'ai accompagné la scolarité de la maternelle au lycée.

Face à certaines injustices, préjugés et incompréhensions, l'éducation est vite devenue l'une de mes préoccupations.


Peux-tu nous parler de l'école alternative Klesis Junior dont tu es la co-fondatrice ?

Klesis Junior est une afterschool qui déploie le potentiel des 3-18 ans en leur permettant de découvrir 6 piliers d'avenir que l'on ne voit pas à l'école :

  • l'entrepreneuriat

  • le digital

  • l'écologie

  • l'intelligence financière

  • les soft skills

  • l'éducation politique

Nos ateliers ont lieu 2 samedis par mois, de Septembre à Mai, dans lesquels nous donnons aux Juniors les clés pour réaliser leurs rêves. Comme disait Nelson Mandela, l'éducation est l'arme ultime pour détruire ou bâtir une nation.


Avec l'Ecole des Futurs Leaders, nous voulons bâtir une société nouvelle et contribuer à créer de futurs adultes épanouis personnellement, professionnellement et socialement.


L'objectif est également de parvenir, sur le long terme, à plus de représentativités de genre et d'origine sociale au sein des postes de direction.


Chez Ariette nous avons à coeur de proposer des portraits et des parcours inspirants afin d'élargir le champ des possibles. Selon toi, en quoi est-ce important d'avoir dès l'enfance, des rôles modèles qui nous ressemblent ?

Pour devenir "quelque chose" il faut être en capacité de pouvoir s'imaginer le devenir et pour y arriver la manière la plus simple est de voir des personnes qui le font / qui le sont, afin de s'en inspirer.


Peux-tu nous parler de ce carnet à idées qui permet de développer la créativité et l'éveil entrepreneurial de nos juniors ?

Avec le carnet à idées nous avons voulu créer pour les 6-12 ans, un outil sans écran et qui s'emporte partout afin de développer la créativité et la structuration d'idées. Avec ce carnet, nos juniors prennent conscience que tout ce qui les entoure a été créé par une personne et qu'ils peuvent eux aussi y arriver. Nous les accompagnons pas à pas, à mieux se connaître et à donner vie à leurs idées grâce à des canvas à compléter.


Peux-tu nous en dire plus sur les bootcamps organisés par KJ ?

Nos Power Bootcamps sont des stages immersifs, sur une ou plusieurs journées, dans lesquels les juniors doivent réaliser des projets à impact. Nos 2 Power Bootcamps phares sont, par exemple, la création d’une marque de vêtements, bootcamp durant lequel les juniors confectionnent un véritable bombers qu’ils pourront porter fièrement ou encore Que la lumière soit en partenariat avec l’association Yeleen SD,où les juniors créent à partir de déchets, des lampes à énergie solaire qui seront ensuite envoyées à des écoles en Afrique.


Peux-tu nous présenter le centre des Super-Parents qui fait partie de l'une de vos 3 offres ?

Il n'y aura pas de futurs leaders sans Super-parents et l'on ne naît pas parent. C'est pourquoi, accompagné de notre réseau d'experts, nous veillons à ce que nos Super-Parents aient toutes les clés pour être épanoui premièrement et accompagner leurs juniors dans le déploiement de leur plein potentiel. Nous réalisons donc pour les Super-Parents des ateliers, coaching et formations.


Le seul moyen de démocratiser le savoir est de le transmettre.

Selon toi, comment démocratiser le savoir ?

Le seul moyen de démocratiser le savoir est de le transmettre. Aujourd’hui nous sommes dans une société où nous sommes exposés à une quantité incroyable d’informations. Le savoir est disponible sous beaucoup de forme. C’est à chacun de se responsabiliser dans le choix des informations qu’il consomme et d’investir pour avoir le niveau de savoir qu’il souhaite obtenir.


Qu'attends-tu d'un lieu dédié au rayonnement des femmes ?

Un lieu où l'on pourra partager nos expériences négatives comme positives, sans tabou, sur tout type de sujet afin de nous élever mutuellement.


Quelles sont les soft skills que tu aurais aimé apprendre à l'école ?

La gestion des émotions et l'intelligence relationnelle, des compétences indispensables qui s'appliquent à tous les domaines de notre vie et qui permettent de vivre en paix.


Enfant, quel était ton rêve ?

Mon rêve était de devenir pédiatre afin de veiller au bien-être des enfants. J'ai raté mon concours de médecine mais cela ne m’a pas empêché d’atteindre ma vocation, « je veille au bien-être des enfants » d’une manière simplement différente avec Klesis Junior.




Un message pour les Super-Parents chez Ariette ?

Investir dans l'éducation de ses enfants est le cadeau le plus précieux que l’on puisse leur faire. C’est leur donner une clé qui leur sera utile tout au long de leur vie !



Suivez l'actualité de Milly, @klesisjunior










41 vues0 commentaire